Le Marais Poitevin


Le Marais Poitevin

Ancien golfe marin, le Marais poitevin est l'un des plus beaux paysages façonnés par l'homme. A quelques encablures du marais, des petits villages pittoresques se dressent autour du Massif forestier de Mervent-Vouvant.


Le Marais poitevin s'étend sur 112 000 hectares de canaux et de nature entrelacés. Il se décompose en trois zones : la zone littorale, le marais desséché consacré à l'agriculture et le marais mouillé également connu sous le nom de « Venise Verte » (zone inondable lors des crues hivernales).

De nombreux embarcadères vous attendent pour partir à la découverte des « sentiers d'eau » de la Venise Verte. A l'ombre des frênes têtards, les plates (embarcations traditionnelles à fond plat) menées par des bateliers vous amèneront, si vous le souhaitez, jusqu'aux portes majestueuses de l'abbaye du Marais à Maillezais.

Les anciens communaux, tels que les prés du Poiré sur Velluire, composent également cette toile fascinante abritant oies, troupeaux bovins et chevaux. La Pointe d'Arçay, les réserves biologiques départementales de l'île de Charouin à Vix et de Nalliers/Mouzeuil, ainsi que la réserve naturelle de Saint-Denis du Payré, composent un panorama captivant avec leurs oiseaux migrateurs.

En accueillant l'ensemble des canaux et des rivières drainant les marais mouillés et desséchés, la Baie de l'Aiguillon constitue un maillon clé de l'équilibre écologique du Marais poitevin. Au rythme quotidien des marées, le paysage évolue, d'une baie dominée par de gigantesques vasières ou ne laissant apparaître que de vastes prés salés, jusqu'à l'immersion quasi totale de la baie cantonnée par des digues érigées par l'homme.
La baie constitue un des sites français les plus importants pour l'accueil des oiseaux d'eau migrateurs, répertorié à ce titre comme un site d'hivernage et de halte migratoire d'importance nationale et internationale.